La proportionnalité

La symétrie d’échelle

Ce principe de symétrie décrit les rapports entre les parties elles-mêmes ou entre les parties et l’ensemble. J’achète deux kilos de pommes et le prix est proportionnel à la quantité.

La loi de la gravitation est dite invariante ou symétrique; c’est-à-dire que la même loi s’applique aussi bien sur la Terre, la Lune, les étoiles et les autres objets du cosmos quand bien même la pesanteur est différente sur chaque objet. De fait la pesanteur est proportionnelle à la masse.

On la remarque dans les fractales de B. Mandelbrot ou dans les poupées russes qui s’emboîtent parce qu’elles sont semblables mais non identiques. Ce principe suggère la «PROPORTIONNALITÉ ». 

Ci-dessous une image des fractales qui m’inspirent la proportionnalité comme  valeur éthique.

Cette proportionnalité est une valeur importante dans les relations entre humains, entre sociétés et entre les pays. Par exemple, chaque prestation a droit à une contre-prestation conformément au principe de réciprocité. Or la contre-prestation doit être proportionnelle et équivalente à la prestation.

La proportion est un ingrédient incontournable dans la formation des goûts, de l’esthétique, de la gestion des risques et de la justice moderne. D’une manière plus générale elle nous rappelle que notre réalité est faite d’ensembles et de sous-ensembles, à l’image des fractales, avec leur organisation et leur système référentiel propre, elle pourrait donc inclure une nouvelle valeur : la modularité.

Dans l’organisation des sociétés elle fonde la hiérarchie. Dans le domaine politique elle pourrait soutenir la notion de subsidiarité. Et comme on ne gère bien que ce que l’on mesure cette symétrie me suggère encore une autre valeur : l’ordre ou encore la classification.

echelle