L’universalité, diversité, égalité

La symétrie de rotation

Les symétries sont universelles et nombreuses. A part les symétries fondamentales déjà mentionnées, les physiciens ont découvert des dizaines d’autres symétries spatio-temporelles. Ainsi notre ébauche d’éthique peut se perfectionner au fur et à mesure que nous intégrons les nouvelles symétries.

Comme déjà mentionné dans le premier chapitre, les lois fondamentales sont invariantes;  l’unité de la rationalité est donc préservée. Grâce à cette invariance (symétrie) des lois, un scientifique établi à Buenos Aires ou à Tokyo pourra réaliser la même expérience et il obtiendra  les mêmes résultats. Un autre exemple: la gravitation sur la Lune obéit aux mêmes lois que sur la Terre; elle est proportionnelle à la masse.

Construire une éthique sur les règles de symétrie présente donc un immense avantage,  celui de la rendre universelle.

rotationSupposez que je tienne un cylindre devant moi : vous voyez un rectangle tandis que moi qui le regarde d’en haut, je vois un cercle. Pourtant, nous voyons le même cylindre, la même réalité. Simplement, la réalité perçue dépend de nos angles de vue. Nos points de vue étant différents, cela fait deux vérités apparemment différentes pour une même réalité ! De fait, ces vérités sont incomplètes! Elles sont dues à notre cerveau qui, dans un premier temps, se forge une réalité abstraite, car il fait abstraction d’autres points de vue.

Cette observation a une portée éthique. Elle suggère d’abord le respect de l’opinion de l’Autre, car chacun peut voir la même nature d’un point de vue différent. Que l’on soit tanneur ou sonneur, trappiste ou pompiste, mécanicien ou physicien, nous avons tous accès à la connaissance d’une même réalité. L’empathie, ce sens inné qui nous pousse vers les Autres, nous permet d’accéder à d’autres angles de vue et nous donne une vision plus complète et concrète de la réalité. Le dialogue, la curiosité, l’étude, les voyages sont des aides précieuses pour se mettre à la place des Autres et comprendre leur point de vue.

Cette découverte nous dit que nous sommes des observateurs égaux en droit, bien que différents par notre situation. Elle dit aussi  que la pluralité et la diversité ne sont pas contradictoires avec le principe d’égalité, par exemple.

Du coup, cette diversité dans la vérité nous impose un esprit de tolérance. La nature nous révèle qu’il y a une richesse dans la réalité, à nous de la découvrir et de trouver les valeurs normatives qui conviennent le mieux pour relever les défis !